2

En ses temps de mesures sécuritaires, j’ai voulu également augmenter ma propre protection. Comme tout le monde j’ai des choses à cacher et l’utilisation d’un VPN chiffré devient une nécessité. Pour corser l’expérience, j’ai voulu payer en Bitcoin. Je précise que je n’ai jamais acheté ni l’un ni l’autre. Ce n’était pas de tout repos.

William Clinton and President Boris Nikolayevich Yeltsin

– J’arrive pas, dis le toi!
– Nous ne procédons pas à d’écoutes massives de la population et respectons votre vie p…

1. trouver un provider VPN
3 jours à parcourir les comparateurs foireux ou juste demander (plus efficace). Je choisi finalement cryptostorm. Une société tenu des hacktivistes basés en Islande, un peu bordélique (il faut aimer fouiller les forums), pas trop cher (3-4$/mois), utilisant token anonymes assez original (en gros on achète des tokens à eux ou revendeurs indépendant, pas besoin de compte) et possibilité de payer en Bitcoin, Doguecoin & co.

Je parlerai probablement de Cryptostorm après quelques semaines/mois de tests mais j’avoue être assez fan jusqu’à présent.

2. trouver un revendeur Bitcoin
2 jours de comparateurs. J’avais tenté une fois bitstamp avant d’avoir ma transaction refusée par ma banque. Cette fois, j’ai essayé avec Kraken, pas trop de frais, clean, sécurisé (2 factors, ils envoient des emails signés avec GPG…. refusés par enigmail).

3. acheter des bitcoin
4 jours pour se rendre compte qu’on ne peut pas faire de virement, donner son nom et date de naissance pour passer en tier 2 (level up!), se rendre compte qu’on ne peut toujours pas déposer d’euro, donner son adresse pour passer en tier 3, faire un virement SEPA (50€ min), attendre qu’il soit réceptionné, se prendre déjà pour un tradeur, lire des articles de trading, abandonner l’idée, acheter quelques bitcoin à 213€/BTC sans savoir si c’est un bon prix.

femme assemblant un ordinateur

1975, un des premiers prototypes d’Asic Miner

4. réceptionner les bitcoins
2 jours à chercher un client bitcoin, pleurer en comprenant qu’il me faut 33GB d’espace disque pour stocker la blockchain, se faire conseiller sur twitter d’utiliser Multibit, découvrir vanitygen, perdre une journée pour avoir une adresse toujours aussi immémorable mais commençant par « 1marte », stresser comme un fou de perdre sa tune, se rendre compte qu’en fait c’est rapide et facile.

5. acheter l’accès VPN
2 jours à payer sur bitpay, se dire que mettre mon adresse email perso n’est pas la chose la plus intelligente, attendre, vérifier toutes les 5 minutes sa boite mail, aller consulter les logs de son serveur mail, se dire qu’on a probablement foiré un truc, installer Bitmessage pour contacter le support de cryptostorm, ne pas recevoir de réponse, se dire qu’en fin de compte Twitter c’est aussi un bon moyen de communication, recevoir une réponse d’excuse comme quoi ils étaient occupé à gérer SauronsEye (un méga-malware bien flippant), recevoir un token de 3 mois au lieu de 2 pour s’excuser, les pardonner.

6. se connecter au VPN
5 minutes à choper un fichier de config au choix (il y a une dizaine de points de sortie), utiliser le sha512 du token comme nom d’utilisateur sur OpenVPN (en ligne de commande, le client de NetworkManager me donne plus de fil à retordre), aller sur IPleak pour voir que je ne laisse rien filtrer, se rendre compte que je peux maintenant résoudre les URLs .i2p et .bit avec leurs DNS, retourner voir des gifs sur reddit.

Police dog

On the internet, nobody knows you are a dog…

Que retenir de tout ça ? Que cela m’a prit un temps assez délirant, principalement passé à faire des recherches (et heureusement, ça ira plus vite la prochaine fois). Il existe des tonnes d’alternatives pour chaque point (et je n’ai surement pas choisi les meilleures ou les plus faciles). C’est une très bonne chose d’avoir le choix mais ça noie le néophyte, il faut sacrément être motivé pour se protéger aujourd’hui.

Je précise aussi que si j’ai fais cela pour des raisons de sécurité, je suis bien conscient de pas être anonyme, on peut probablement me retracer à mes bitcoin ou achat du VPN, ce n’était pas le but (mais ça serait un beau challenge pour une prochaine fois).

On en reparle dans quelques semaines pour faire le point sur Cryptostorm.

2 commentaires

  1. Louis dit :

    Sur le papier : un VPN gratuit, c’est très bien. C’est même inespéré. Un VPN c’est l’idéal quand vous voulez accéder à des ressources qui ne sont pas dans votre pays ou que vous souhaitez cacher votre trafic web aux yeux de Adopi ou de concurrents.

  2. Lima dit :

    Moi, J’ai acheté PureVPN France avec des bitcoins 😛 On l’achete sur leur site officiel. https://www.purevpn.com/fr/achetez/

css.php