La Saylor Foundation est une association ayant pour but de promouvoir l’éducation libre et accessible à tous. Elle propose sur son site internet, des cours d’un niveau universitaire (de l’histoire à l’économie, en passant par la biologie) accessible gratuitement, sans aucune inscription nécessaire. Un très beau projet en soit.

Elle organise également le Open Textbook Challenge qui récompense le meilleur livre de cours sur un sujet populaire disponible librement. Pour la première édition de ce chalenge, la foundation a récompensé 2 auteurs, Kenneth Kuttler pour son livre Elementary Linear Algebra et Olivier Bonaventure pour Computer Networking: Principles, Protocols and Practice.

Si l’algèbre m’intéresse un peu moins, je peux parler de mon expérience personnelle pour le deuxième. Olivier Bonaventure (alias obo) a été mon professeur de réseau l’an passé et c’est dans son livre que j’ai appris les fondements du fonctionnement des réseaux. Je le conseille à tout le monde voulant en savoir un peu plus dans ce sujet, il est très bien fait. Le livre est disponible en pdf, epub, mobi ou simplement en récupérant les sources. Pour les plus pressés, il y également une version html. Le livre est disponible sous licence Creative Commons et l’on peut soumettre ses corrections et améliorations. Une traduction française a ainsi été commencée il y a peu.

Pour rajouter à la beauté de la chose, plutôt de d’accepter sa récompense (qui était quand même de 20.000$), Olivier Bonaventure l’a offerte à la Fondation Louvain “afin de permettre le développement d’autres supports de cours en libre accès et d’inciter les professeurs à embrayer sur cette initiative”. Moi je dis, bravo obo, j’espère que ça poussera d’autres à suivre ton exemple !

Voici une nouvelle qui risque de booster l’existance de contenu libre. Youtube, que l’on ne présente plus, propose depuis aujourd’hui, lors de l’upload de vidéos, de choisir de publier sa vidéo sous la licence CC-BY.

Cette licence fait partie des 6 licences Creative Commons et également est celle sous laquelle je publie le contenu de ce blog (sauf mes codes qui sont sous beerware :D ). Elle autorise le partage du contenu à la seule condition de garder le mérite de la création originale. Vous êtes donc libre de publier, modifier et adapter le contenu, y compris pour des fins commerciales.

On peut noter au passage que l’on estime que 2/3 des contenus sous Creative-Commons interdisent l’utilisation commerciale (bon chacun son choix, je considère cela plus comme une reconnaissance qu’un mal mais ça doit être parce que mes “créations” ne se vendraient pas grand chose). Or la licence choisie par Youtube, l’autorise explicitement et les usages possibles de ce future gigantesque recueil de contenu libre (je n’en doute pas) sont d’autant plus grands.
L’utilisation de cette licence rend par exemple les vidéos compatibles à une utilisation sur Wikipédia qui demandait que les vidéos puissent être réutiliser commercialement.

Je considère cela donc comme une très bonne nouvelle et espère que d’autres suivront l’exemple.

Source