Categories
News

Riposte graduee en Belgique

hadopimayo.pngIl faut ne pas allez souvent sur internet (ou alors uniquement pour aller lire ses mails et mettre à jour son compte facebook) pour ne pas être au courant d’Hadopi, la riposte graduée instaurée en France. Du coté Belge, on peut commencer à s’inquiéter aussi. Ces lois absurdes ont donnés des idées à notre gouvernement et un certain Philippe Monfils.

Il faut ne pas allez souvent sur internet (ou alors uniquement pour aller lire ses mails et mettre à jour son compte facebook) pour ne pas être au courant d’Hadopi, la riposte graduée instaurée en France. Du coté Belge, on peut commencer à s’inquiéter aussi. Ces lois absurdes ont donnés des idées à notre gouvernement et un certain Philippe Monfils.

On peut s’être moqué du malheur des internautes français, on peut ne pas y avoir prêté attention ou on peut les avoir soutenus dans leurs actions (Black-out du net, pétitions, manifestations, moqueries de l’incompétence des parlementaires et autres), rien n’y change : la même chose risque de débarquer chez nous.
Je dis bien « risque » car pour l’instant ce n’est qu’une proposition de loi mais c’est déjà suffisamment grave pour s’en inquiéter.

Cette idée géniale a été proposée par le sénateur Philippe Monfils qui risque bientôt de subir à son tour la colère des internautes.
Un peu modifiée, son projet de loi consiste à une riposte graduée en 4 étapes : avertissement par email, une amende, encore une amande et limitation de débit (décidé par un juge) et finalement amande doublée et accès internet suspendu.

Les réactions n’ont pas tardé, un groupe d’internaute a créé le site Hadopi Mayonnaise balayant dans les grandes lignes pourquoi ce projet de loi ne doit pas être voté. Ils se disent ouverts au dialogue et prêt à rencontrer le sénateur. Une très bonne initiative en somme, je vous invite à rejoindre la cause en devenant membre (z’en faites pas c’est gratuit).

Quelque chose à surveiller de prêt en somme et dont je risque encore souvent de parler ici.

Pour finir une petite citation de notre ami Philippe :

La culture gratuite, ça n’existe pas. Soit on va tout droit vers la fin de la création, ou vers une culture qui ne serait financée que par les deniers publics.

Tient c’est marrant mais j’avais l’impression que Jamedo, Magnatune, Deezer, Spotify et j’en passe c’était gratuit, légal et que les pouvoirs publiques n’ont pas mis une tune (ils devraient d’ailleurs)…
Enfin moi je dis ça mais je ne dis rien

Source
Source
Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *