Categories
Tips

Pourquoi j’ai abandonné Google pour DuckDuckGo

Depuis environ une semaine, j’ai changé ma page d’accueil de Google par DuckDuckGo. Bon ma page d’accueil n’était pas réellement Google, mais InfiniseGo avec Google par défaut ; seulement je n’en ai plus besoin maintenant !

Pour ceux qui ne connaissent pas, DuckDuckGo.com ou simplement DDG, est un moteur de recherche alternatif assez intéressant.
En plus d’avoir une sympathique tête de canard comme logo (déjà un bon argument en soit), ce site a comme préoccupation principale le respect de votre vie privée.

Google, comme la plupart des gros moteurs de recherche, fait de la collecte de donnée via vos recherches pour faire du profiling. Avec ça, on peut vous donner des pubs ciblées et compagnies. DDG ne le fait pas.

Le message est clair

Mais ils vont plus loin (sinon l’intérêt est un peu limité). Le site est entièrement en https pour éviter les oreilles indiscrètes sur le réseau. Ils offrent une personnalisation du thème du site assez sympa (possible d’inclure un flux twitter par exemple), des raccourcis, avoir le choix d’afficher ou non les publicités sur la page de recherche (qui ne vous traquerons pas) et j’en passe.

Autre point intéressant, les catégories de recherche. Imaginons que vous faites une recherche sur les robots android mais que vous n’êtes pas intéressé par le système d’exploitation du même nom, voici à quoi ressemble le résultat de la recherche :

fini les ambiguités

En sélectionnant la bonne catégorie, les résultats seront limité à ce sujet. A droit de l’écran, on vous propose quelques propositions de mots clés supplémentaires.

Est-ce que les résultats sont aussi précis que ceux de google ? Malheureusement non, ce dernier à eu le temps et l’argent pour arriver à un algorithme des plus efficaces et l’on est pas prêt de le détrôner.
Le profiling de Google permet également de trouver des résultats plus personnalisés. Quand je vois des liens avec Linux remonter assez haut pour des recherches non liées, je suis évidement suspicieux. Cela permet parfois des résultats plus précis mais c’est parfois fort désagréable.

Et puis, je gardais le meilleur pour la fin : les !Bang. DDG permet de personnaliser les recherches via de très nombreux mots clés. Un point d’exclamation suivit d’un certain mot permet d’utiliser le moteur de recherche de ce site en question. Explication :
Si je veux faire une recherche youtube du dernier clip d’Amy Winehouse, je pouvais soit taper dans Google « amy winehouse youtube » (et trier les résultats) ou aller sur le site en question (faut taper l’url, pfff) et faire ma recherche dans son moteur de recherche. Avec DuckDuckGo, je peux aussi simplement taper « !youtube amy winehouse » ou même « !yt amy winehouse » (!y étant pour yahoo).
Si je trouve les résultats DDG pas assez précis, « !g mot clef » pour aller sur google, !gi pour les images, !gbe pour google.be,…

Ils ont une liste assez gigantesque de !Bang disponible. !w, !python, !archlinux, !man, !torrentz, !tw, !traceroute, !jamendo,… 1343 aujourd’hui mais si vous voulez en rajouter, il suffit de leur demander.
Le fait de passer par l’intermédiaire de DDG (qui fait une redirection), permet d’éviter d’être tracer par le moteur de recherche en question.

Si vous utilisez uniquement un ! suivit de votre recherche, vous passez en mode « I am feeling ducky », référence au bouton « I am feeling lucky » de google, qui vous amènera directement au premier résultat de la recherche.
Non vraiment ce système fait que je peux rester sur le même site pour toutes mes recherches.

Ah j’oubliais, DuckDuckGo supporte l’open source, en proposant une partie de ses outils sur GitHub et en reversant 10% de ses revenus à des projets libres.

Faites passer le mot, testez et utilisez le !

23 replies on “Pourquoi j’ai abandonné Google pour DuckDuckGo”

Je ne veux surtout pas te décourager. Le titre de ton article m’a fait tiquer, en fait j’ai écris quasi la même chose en janvier.

L’article s’appelle « Pourquoi j’ai abandonné Google pour Yahoo Search ? »
=> http://influence-pc.fr/27-01-2011-pourquoi-jai-abandonne-google-pour-yahoo-search

En février j’écrivais aussi « Pourquoi je suis revenu aussi sec de Yahoo! »
=> http://influence-pc.fr/02-02-2011-pourquoi-je-suis-revenu-aussi-sec-de-yahoo

Et depuis la semaine dernière, on peut lire ceci en page d’accueil : « Que va devenir le Web ? », l’illustration est très équivoque :
=> http://influence-pc.fr/21-07-2011-que-va-devenir-le-web

Je m’excuse de me faire autant de pub, j’ai juste la flemme d’écrire un commentaire de 60 lignes quand je peux résumer mon intervention aussi facilement.

Du coup, voici ma conclusion :

1- Les méta moteur de recherche n’ont aucun avenir

2- Aucun des moteurs de recherches dominants aujourd’hui n’a la moindre chance, ils devraient renoncer, c’est de l’argent foutu par les fenêtres

3- Si un concurrent doit émerger, il me parait évident que seul Seeks peut y arriver car il a la prétention de former son propre index. Et pour cela, il va avoir reccourt à une idée génialissime, créer un module pour Apache et partager tout cela en p2p.

Le site du projet est très explicite. Seul le thème du moteur de recherche expérimental est pour le moment rebutant (immonde), je peux donc comprendre ton choix (et je t’annonce que tu n’es pas le seul, je connais d’autres personnes qui font la guerre à Google et qui ont opté pour DDG et pas un autre).

Bonne journée à toi !

Je ne suis pas aussi sur que toi concernant les méta-moteurs de recherche. Je crois qu’il y a deux sortes de metamoteurs de recherche.
Les moteurs utilisant les résultats de google, yahoo, bing & co : oui c’est inutile (je me souviens de cette vague de clone de google reversant l’argent des pubs à des associations ou les google noirs supposés économiser de l’énergie).
Après il y a tous les sites spécialisés. Quoiqu’il se passe, j’utiliserai toujours le moteur de recherche de wikipedia pour chercher des articles, de youtube pour chercher des vidéoss, amazon pour les livres,… La question est pourquoi pas le faire depuis la même page ? C’est ce que je faisais avec infinisego et maintenant avec DDG.

On voit clairement que les résultats ne sont pas aussi bon que google. Quand je fais de la recherche pur, je remarque que j’utilise encore régulièrement le « !g ».
Donc en effet, je n’ai pas l’impression qu’une boite peut le renverser sur ce terrain sans une armée de chercheur et un demi milliard de dollars.

Si on veut battre google, il faut être différent. Seeks est en effet une alternative très intéressante qui a une possibilité d’aboutir à quelque chose de vraiment bien. Sans doute que DDG, devrait essayer de travailler dans ce sens pour améliorer leurs résultats. D’ailleurs il existe un !seeks.
edit: en fait seeks est un metamoteur puisqu’il intercepte les résultats des autres moteurs de recherche…

Une autre piste serait de travailler plus comme un moteur sémantique avec des phrases en langage naturel, un peu comme wolframalpha (!wa), qui lui aussi est un peu sortit de nul part et à réussi pas trop mal (même si on est pas au niveau de google, bien sur).

Peut être que j’écrirai un article « pourquoi je suis revenu aussi sec de DuckDuckGo » dans un mois. 😀

C’est pas mal, je le trouve assez précis.
PS: est ce qu’il y a aussi chez duckduckgo un webmail, un agrégateur de flux, une carte interactive, un système d’exploitation mobile, un navigateur, un site de vidéo, un agenda, une suite bureautique en ligne… ? Je pourrais enfin me passer de google 😉

DuckduckGo est bien fait mais il exploite principalement le moteur de bing pour ses résultats. Voilà pourquoi je ne l’utilise pas. Sinon l’idée était bonne.

@gadjou : ah ça serait bien mais bon faut pas rêver 🙂

@steph : t’as des sources ? je pensais qu’ils avaient leur propre base de données

@mart

Pitié : accueil et non pas acceuil (je ne la supporte pas cette faute)

Sinon pour les moteurs sources

Dans la FAQ :
https://duckduckgo.com/faq.html

Where do you get your results?

From over 30 sources, including DuckDuckBot (our own crawler), crowd-sourced sites (in our own index), Yahoo! « BOSS », « embed.ly », « WolframAlpha », « EntireWeb », « Bing » & « Blekko ». For any given search, there is usually a vertical search engine out there that does a better job at answering it than a general search engine. Our long-term goal is to get you information from that best source, ideally in instant answer form.

Je souhaite juste ajouter une précision vis-à-vis des bang :
site:youtube.com amy winehouse fait la même chose et à l’avantage de ne pas être limité à une liste donnée.
Bien sûr, les bang ont l’avantage des raccourcis mais ça, on peut généralement le mettre directement dans le navigateur.

Hum pas exactement la même chose car en utilisant un !Bang, on utilise le moteur de recherche du site en question (ici youtube), dans le deuxième cas on utilise les pages que google a indexé sur le site en question. D’ailleurs je n’obtiens pas exactement les même résultat dans les deux cas.
On pourrait imaginer certains sites où l’on a certains résultats uniquement si on a un compte. La, il y aurait une véritable différence entre les deux.

Après j’avoue que comme google est très efficace, il est parfois mieux d’utiliser celui ci que le moteur de recherche interne.

+1
J’utilise ddg depuis un bon moment et j’en suis également content, même si parfois google est effectivement plus efficace. Une option que j’apprécie et que tu ne mentionnes pas, c’est la possibilité de configurer ses préférences (langue, wot ou non, etc…) directement dans l’url (et donc de se passer de cookie).

Un autre truc genial avec DDG, en rapport avec les categories dont tu parles : quand tes termes de recherches sont tres proches du resultat exact donne par un des topics, DG se dit qu’il y a de tres fortes chances pour que ce soit exactement ce que tu cherches.

Et donc, il va mettre ca de facon preponderente au dessus des autres resultats de recherche.

Mon exemple prefere : cherche « simpsons characters » (sans les guillemets) dans DDG.

Tout à fait d’accord avec @mart pour seeks, libre, décentralisé, gère les fonctionnalités habituelles et plus
Etant libre, il permet à chacun d’ajouter son parser pour ce qui est du méta moteur.
Le fait que je puisse héberger mon propre noeud et donc choisir les données qui m’appartiennent est une raison supplémentaire qui explique « Pourquoi j’ai abandonné Google pour seeks » 😉

Librement

cm-t, mais de ce que je comprend de seeks, il récupère les résultats des autres moteurs de recherche pour constituer sa base de donnée. Donc il n’est pas possible qu’il soit un jour un vrai moteur indépendant ou je rate quelque chose ?
edit: ok plus de détails ici, faudra que je teste ça

@mart , en fait je n’ai pas (encore?) regardé le code, mais le fait que tu puisse faire ton propre parser le détacher d’un simple méta moteur de recherche. On peut ajouter un module de recherche propre à son site (il y a par exemple, des travaux en cours sur un parser direct sur la bdd d’un wiki).
Si on par du principe que le but de seeks est d’avoir un moteur de recherche collaboratif (p2p), chaque nouveau parser vas profiter à tout les noeuds connectés. ( Et son code peut profiter à tout ceux qui ont la même structure, ex: docu-wiki ).
C’est la vision que j’ai de seeks, mais cette année je n’ai pas eu assez de temps pour me plonger vraiment dedans donc j’espère ne pas sortir de bêtises (sur ma dernière install (OS) je suis encore sur un noeud public…)

Librement

Moi je suis et je reste chez Google !
Pourquoi ? il existe https://encrypted.google.com/ (un Google sécurisé) !
et surtout pour l’écologie (désolé, j’ai un peu de verdure dans moi ^^).
Qui n’a jamais entendu parler du champs éoliens de Google, et de ses serveurs qui utilisent les panneaux solaires de GOOGLE !
Bien sûr c’est un service centralisé… seul petit inconvénient.
Je tiens tout de même à dire que entre les trois sites les plus visités de la planète, c’est quand même Google le meilleur !

Libre à toi d’utiliser le moteur de recherche que tu veux bien entendu 🙂

D’accord Google est sans doute plus écolo que DDG (qui est hébergé chez amazon s3) mais de toute façon on ne parle pas des mêmes tailles d’infrastructures non plus.
Le problème que je reproche à Google (entre autre) est ces cookies traceurs, et la version https n’y change rien.

Pour les cookies traceurs, il existe un plug-in développé par Google pour le désactiver… Ou il suffit de cliquer sur « désactivé la cookie DOubleCLick » (pour éviter d’expliquer ceci j’ai fais un copier-coller de l’extrait de l’article écrit par moi « pourquoi je reste chez Google » http://blog.across-community.tk/52)
« Allez sur http://www.google.com/intl/fr/privacy/ads/ et vous pouvez télécharger le plug-in pour désactiver les cookies traceurs de Google (voir http://www.google.com/ads/preferences/html/opt-out.html) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *