Catégories
News

La fin de flash ?

Une annonce récente d’Adobe en a surprit plus d’un. Ils admettent qu’HTML5 est la technologie la plus adaptée pour le déploiement de contenu sur les appareils mobiles et le développement de flash pour mobiles va donc être arrêté.

However, HTML5 is now universally supported on major mobile devices, in some cases exclusively. This makes HTML5 the best solution for creating and deploying content in the browser across mobile platforms. We are excited about this, and will continue our work with key players in the HTML community, including Google, Apple, Microsoft and RIM, to drive HTML5 innovation they can use to advance their mobile browsers.

Le communiqué complet peut être retrouvé sur le site d’adobe.

Est-ce pour autant la fin du flash complètement ? Non d’après le communiqué. Abandonner les smartphones permet de se concentrer sur les PC qui possèdent des meilleurs performances et le but est donc de se focaliser notamment sur le jeu et la vidéo.

These changes will allow us to increase investment in HTML5 and innovate with Flash where it can have most impact for the industry, including advanced gaming and premium video. Flash Player 11 for PC browsers just introduced dozens of new features, including hardware accelerated 3D graphics for console-quality gaming and premium HD video with content protection. Flash developers can take advantage of these features, and all that our Flash tooling has to offer, to reach more than a billion PCs through their browsers and to package native apps with AIR that run on hundreds of millions of mobile devices through all the popular app stores, including the iTunes App Store, Android Market, Amazon Appstore for Android and BlackBerry App World.

On voit partout des mentions à Apple qui a banni le flash sur ses iTrucs mais je ne pense pas qu’il faut leur donner tout le crédit. Il est certain qu’Apple a accéléré la tendance mais le flash est en déclin général.
Tous les navigateurs dignes de ce nom supportent maintenant suffisamment l’HTML5 pour faire du streaming vidéo de qualité. Les smartphones n’ont jamais eu un support fabuleux du flash, les modèles moins puissant (comme mon GeeksPhone) n’ont pas un processeur suffisant pour faire tourner flash, les versions HTML5 se développent donc un peu partout.

Une compagnie de plusieurs milliards de dollars n’est pas idiote (même si parfois certains ont des comportements qui peuvent en faire douter), ils voient suffisamment les tendances pour anticiper les changements. Si une de leur technologie phare décline, autant bien se placer dans la suivante. Depuis quelques temps, Adobe a commencé a se tourner vers le HTML5 sans pour autant abandonner flash, comme le résume Clubic. Adobe doit se montrer ouvert et innovant et prendre quelques risques s’il veut rester dans le coup sur le web.

Si Adobe joue bien ses billes, l’utilisation de flash va évoluer doucement plutôt que de mourir. On peut s’attendre a le voir disparaitre complètement pour les plateformes de vidéos à la youtube et enfin mettre un terme a ces horribles sites avec des animations flash dans tous les sens.
Par contre, il n’est pas prêt de disparaitre de ces plateformes de streaming payant à la megavideo (beurk!) car HTML5 ne permet pas la limitation de temps de visionnage ou simplement interdire l’accès au fichier vidéo. Le marché des jeux est un autre domaine ou flash possède encore une bonne longueur d’avance par rapport au HTML5. Il est vrai que l’on fait des merveilles du coté des animations complexes en HTML5 mais l’on est encore loin des possibilités du flash.

Néanmoins c’est sans aucun doute une bonne nouvelle pour le développement des technologies ouvertes. Quand on voit qu’une des plus grosses compagnies productrices de technologies propriétaires investit dans ce secteur, c’est un signe qui ne trompe pas. L’emprise de flash diminue au fur et à mesure que l’on améliore les moteurs javascript et autres. Faites péter le Champomy !

2 réponses sur « La fin de flash ? »

Répondre à La fin de flash ? | mart-e | Actualités de l'open source | Scoop.it Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *