2

Mozilla est sans doute une des fondations les plus actives dans la liberté des logiciels et des utilisateurs sur le web, cela n’est plus à prouver. Si Mozilla Foundation ne gère pas le business de la boite, sa filiale Mozilla Corporation, de son coté, brasse pas mal d’argent. Elle paye, par exemple, des centaines d’employés et est responsable de la promotion de Mozilla Firefox. La principale source de financement de celle-ci est nul autre que Google. Ainsi en 2006, 85% des 66.8 millions de dollars de revenu venait d’un partenariat pour que Google soit le moteur de recherche par défaut sur Firefox en échange de revenus publicitaires générés par les utilisateurs de Firefox.

Si ce partenariat était avantageux pour les deux camps, ce ne l’est plus forcement pour Google depuis la création de Google Chrome en 2008. Le succès de ce dernier est fulgurant (au point que l’on s’inquiète de sa possible domination du marché) et l’on peut donc se demander qu’est ce que Google à encore à y gagner à financer un moteur de recherche concurrent.
Officiellement, Firefox n’est pas un concurrent direct de Firefox et que cela ne devrait pas affecter le partenariat. A la sortie de Chrome, cet accord avait justement été renouvelé jusque novembre 2011.

Image par Facesaerch CC

Pour de nombreuses personnes ce financement inquiète. Tout d’abord concernant la neutralité de Mozilla. On pourrait penser que la compagnie serait influencée par son plus gros partenaire mais Mitchell Baker, la présidente de Mozilla Foundation avait affirmé en 2007 que Mozilla peut vivre sans l’argent de Google si jamais ce dernier essayait de réduire leur indépendance.

Je pense que le soucis à craindre n’est pas de voir Mozilla se transformer en filiale de Google mais plutôt de voir le financement s’arrêter. Même si Baker affirme pouvoir diversifier ses revenus, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Si l’on ne pense pas au scénario extrême de la fondation ne pouvant survivre, il n’est pas difficile d’imaginer qu’elle serait fortement pénalisée sans ces millions nécessaires à payer les développeurs et autres. Dans la guerre des navigateurs en cours, un peu de retard peut être fatal. La question soulevée est donc est-ce qu’un projet open source de grande ampleur peut survivre sans le financement de grosses multinationales ?

Ce n’est pas encore aujourd’hui que l’on aura la réponse à cette question puisque Mozilla a annoncé mardi avoir renouvelé l’accord avec Google pour 3 nouvelles années. Une bonne nouvelle donc pour Mozilla qui pourra continuer aussi activement son développement, une bonne nouvelle pour les utilisateurs dont les intérêts continueront à être assurés mais est-ce une bonne nouvelle pour le long terme ? Dans trois ans, la situation aura surement beaucoup évolué et des nouvelles spéculations pourront à nouveau être faites. Souhaitons longue vie au projet Mozilla qui sort justement la version 9 de sa suite de logiciels.

Mise à jour: selon numérama, l’accord serait très profitable pour Firefox.

[Image]

2 commentaires

  1. godvicien dit :

    Le temps de ces vieux navigateurs est révolu ! L’avenir est au Web.3.0 en Peer2Peer dénué de Censure, ni Modération, ni Espion Big Brother, car les @Internautes communiquent entres eux SANS Site Web (hormis les anciens toujours compatibles) jusqu’à être Anonyme si besoin, ou copier/coller/partager ce que l’on veut grâce à la Licence Libre du Média ! Y a même le « Web tribal privatif » d’un @Domicile/ à l’autre sur Liste blanche d’invitations exclusives (Friend2Friend) ! Et le contrôle totale de toutes ses propres données peersonnelles stockées à la maison en toute sécurité sans Licence d’Exploitation ! Essayez par exemple cet héritier opensource de Firefox: http://3Webee.net/fr/

  2. mart dit :

    Original comme idée, il faudrait que j’essaye mais ça ne fonctionne que sur windows 3Webee

css.php