Catégories
Tips

Couchsurfing, voyagez autrement

En discutant avec des amis de mes prochains plans de vacances, je me suis rendu compte qu’encore trop de personnes ne connaissent pas (ou trop vaguement) couchsurfing. Je vais donc essayer d’apporter ma pierre à l’édifice pour participer à la diffusion de celui-ci.

Imaginons la situation suivante : vous partez en voyage, vous n’avez pas vraiment de plan fixe mais voulez vous amuser. En temps normal vous iriez dans un hôtel ou auberge de jeunesse et vous débrouilleriez sur place en passant pas le Tourist Center le plus proche ou en potassant votre guide du Routard local. Pas mal, on peut voir des trucs intéressants, mais si on ne part pas en groupe (parfois mon cas) c’est pas très pratique.

Et si maintenant, je vous dis que vous pouviez dormir dans un canapé gratos, passer ces quelques jours avec des locaux et éviter les gros pièges à touriste ? Je ne sais pas vous mais moi ça me plait assez. Et ça tombe bien, couchsurfing vous permet de faire ça !

En vous inscrivant sur couchsurfing, vous créez une page de profil sur laquelle vous vous décrivez, expliquez pourquoi vous êtes sympa (vendre la marchandise), mettez quelques photos et dites si oui ou non vous pouvez accueillir des gens chez vous. Lorsque vous partez en voyage, vous allez sur le moteur de recherche du site, sélectionnez votre destination, ajoutez quelques critères (age, langues,…) et regardez les pages de profils trouvées. Si une vous semble pas mal, vous envoyez un message « salut est-ce que je peux venir chez toi la semaine prochaine ? ». Évidement, il faudra dire un peu plus que ça pour montrer que vous êtes intéressé par allez chez cette personne et que vous ne faites pas simplement un copier-coller de la demande. La personne lit votre annonce, regarde votre profil et décide si oui ou non elle veut bien vous accueillir, aucune obligation d’accepter. Si elle accepte, tant mieux, si non, pas grave on demande à quelqu’un d’autre (pour le dernier voyage j’ai du envoyer5, 6 demandes avant d’être accepté).

Point de vue prix, il est interdit de demander de l’argent pour le logement mais il est évident que partager les frais de nourriture ou payer un verre sur place est la moindre des choses. Il n’y a aucune contrainte d’héberger quelqu’un en retour.

Je partirais bien à Vienne

Pour ceux qui ont peur de ne pas savoir sur qui tomber (on fait confiance que le profil est réel), il y a la possibilité de laisser des commentaires pour dire que tel ami d’enfance est sympa ou que telle personne que vous avez hébergé est drôle mais pue des pieds. Comme ça vous savez à quoi vous attendre. A vous d’être aimable avec vos hôtes si vous ne voulez pas qu’un commentaire négatif vous poursuive toute la vie de votre profil couchsurfing…

Pour parler de ma première expérience couchsurfing, je suis resté 5 jours à Tampere en Finlande. Ville sympathique mais qui en mode touriste habituel aurait été bouclée en 2 jours max. J’ai contacté quelques gens trouvés sur le site, un m’a refusé mais m’a dit de contacter 2, 3 personnes parmi ses amis. Un type dans la bande a accepté. J’ai logé sur un matelas sur le sol dans un petit studio, on se marchait un peu dessus mais amplement suffisant. La plupart du temps, il devait travailler sur sa thèse donc je me baladais seul dans la ville ou trainait au parc avec une de ses amies. Même en restant 5 jours, je n’ai du faire que la moitié des endroits touristiques à visiter mais ce n’est pas grave. Avec les gens que j’ai rencontré, je faisais ce qu’ils faisait habituellement, j’allais manger dans les petits snacks au coin d’une rue, boire un verre dans le bar en dehors du centre ville, ai été au sauna, je me suis même incrusté dans une soirée d’anniversaire d’un de leur ami.

Cliquez sur la photo pour lire les 5 règles élémentaires de couchsurfing

Il faut quand même avoir un peu le gout de l’aventure (on ne sait pas sur qui tomber), ne pas tenir trop à son confort (ça dépend vraiment des endroits mais d’habitude c’est pas l’hotel) et être un minimum ouvert d’esprit. Il y a quelques chocs culturels (les saunas mixtes ou les tartines au concombre préparées la veille au petit matin par exemple) mais c’est comme ça qu’on découvre la culture locale et comprend les autres mentalités.

C’est donc vraiment une expérience vraiment intéressante pour comprendre un pays de l’intérieur, partager des expériences, voyager à moindre frais et voir qu’il y a encore des gens sympa dans ce monde de brute. Bon, j’espère vous avoir convaincu, moi je dois encore boucler ma valise, je pars pour Riga demain, avec couchsurfing bien sur !

2 réponses sur « Couchsurfing, voyagez autrement »

il existe une version opensource de couchsurfing qui se nomme bewelcome et développé par des français je crois.

je suis modo cs depuis quelques temps, et… je ne peux que conseiller d’essayer à tout le monde d’y participer 🙂

Je ne connaissais pas BeWelcome. Intéressant le coté open source mais comme d’habitude avec ce genre de site, l’éternel problème de l’effet réseau. 3 millions de membres vs 15000.

Sans doute que ça risque de bouger un peu vu que CS est passé de Non-profit à Coporation récemment et que ça inquiète quelques personnes…