Edito 21/7/11

Je sais que le blog a été un peu down pendant un moment mais j’ai eu pas mal de choses IRL ces des derniers temps.
Sinon je m’amuse pas mal avec mon Geeksphone Zero. Android est un système sympa mais j’ai quand même un peu l’impression de m’être vendu à Google (j’imagine pas ce que ça aurait été si j’avais acheté un iphone…). J’attends la version 7.1 de CyanogenMod pour l’installer (ça a l’air vachement instable pour l’instant) et vraiment m’amuser. Après avoir hacké ma wii et mon appareil photo, ma réputation de geek est vraiment foutue.

J’ai également fait une petite collocation d’un serveur dédié chez online.net avec 4 autres personnes. J’essayerai de migrer mes services de tous les jours au fur et à mesure (agendas, rss, contacts, DNS,…). Qui sait un jour ce blog se retrouvera dessus.

En parlant de blog, il a été down pendant quasi une journée suite à une migration de serveur legtux et moi qui ai été à la bourre pour mettre à jour les DNS. Les serveurs sont passés de OVH à online.net et malheureusement ça veut dire aussi, pas d’IPv6. Mais parait que ça viendra !

Geeksphone Zero

Aujourd’hui un peu de pub pour une compagnie qui, je trouve, le mérite.
Je n’ai jamais été un grand partisans des téléphones Android, la politique « libre » de Google étant très discutable : on est plus dans une optique open source que de logiciel libre, soit « voila le code source et maintenant fous moi la paix ». Mon smartphone idéal serait plutôt sous MeeGo mais en attendant qu’un appareil sorte, j’ai craqué sur le GeeksPhone Zero (avec un nom pareil, on ne doute pas du publique visé).

GeeksPhone est une startup espagnole productrice de smartphones sous Android (2 appareils à leur actif). Là où GP se distingue par rapport à ses concurrents plus connus est la philosophie qu’il y a derrière.
La liberté et l’open source est clairement mit en avant. Nativement, ils donnent la possibilité de modifier le système (sans avoir à rooter) et expliquent comment faire l’update vers CyanogenMod, la version communautaire d’Android (avec qui ils collaborent). Ils se trouvent dans la première catégorie de cette liste Root-friendly Android (je ne sais pas trop ce que ça vaut vu que ça ne semble pas être mit à jour).

En parlant de mise à jour, là où ils se distinguent est qu’ils garantissent qu’elles vont suivre. Le premier modèle (GeeksPhone One) était livré avec la version 1.6 d’Android et est maintenant à jour avec la 2.3. Toujours ça de prit quand on voit les statistiques des constructeurs.

Pourcentage d'appareil compatible 2.2

Toujours dans la catégorie logiciel libre, le code source du kernel arrangé par un des membres de l’équipe est disponible sur github et avec sur leur forum des tutoriels pour par exemple, le compiler vous même.

Par contre, on peut noter que contrairement à OpenMoko, le hardware n’est pas libre (je leur avait demandé s’il y avait des plans de ce coté là mais apparemment c’est plus trop possible avec les constructeurs modernes) mais ils veulent aussi avoir des téléphones prêt à l’emploi et utilisable par n’importe qui (tout en gardant la possibilité de bidouiller le tout).

Avec des qualités comme ça, il n’a pas fallu longtemps pour me convaincre, et je me suis acheté leur petit dernier, le GeeksPhone Zero pour en faire mon premier smartphone.
Les spécifications ne sont pas spécialement impressionnantes avec un prix de 189€ sans abonnement (parce que la vente liée c’est mal!). On peut surement trouver un meilleur rapport qualité/prix, ne nous voilons pas la face, mais c’est plus la philosophie derrière qui m’a décidé de mettre mon argent chez eux plutôt qu’ailleurs (et non, je n’ai rien reçu pour parler d’eux).

Maintenant j’attends avec impatience la fin de mes examens (mettons les priorités quand même) pour le déballer et bidouiller avec. Je ferai surement part de mes impressions mais pas un test complet étant donné ma faible connaissance dans ce milieu (d’ailleurs il y en a déjà un).

Que faire contre la perte de pc ?

Ce weekend, un de mes amis s’est fait volé ordi et disque dur externe. Sur le coup, j’ai un peu réfléchi à ce qui se passerait si cela m’arriverait. Mes seuls backups complets se trouvent sur le disque dur donc seraient perdu. J’essaye de mettre les documents les plus importants dans mon dossier dropbox mais je reste peu appliqué (et puis de toute façon avec 4Gb je vais pas hyper loin).

Si l’on passe le problème de perte de données (toutes les choses en cours, les photos,…), il y a le problème de ce qui arrive avec ma machine. Toute une série de mot de passe sont stockés dans mon firefox, thunderbird et autres fichiers de config. En plus de toutes les autres données personnelles qui, j’aimerais, le reste.

Face à cela, il y a deux moyens : chiffrer intégralement la machine ou mettre des outils de protections contre le vol (localiser l’utilisation du pc à distance, commander la webcam et autre série de joyeusetés). Les deux ont leurs avantages et inconvénients.

Du coté du chiffrement intégral, on est certain que le voleur n’aura rien, pas de soucis de ce coté là (à moins de se faire voler par le FBI peut être). Cependant il n’y a aucune chance de le retrouver, il passera par la case formatage. Si ce n’était pas un vol mais une perte, il est possible qu’il soit trouvé par quelqu’un d’honnête qui voudrait me le rendre mais il ne le pourrait pas (écrire un petit mot sur le pc ?).
Bien sur il ne faut pas oublier de chiffrer également le disque dur (entièrement ou les fichiers uniquement style archive truecrypt).

Pour les outils de protection, la question est de savoir s’ils seront efficace. Le mot de passe n’est pas si compliqué que ça à contourner (livecd, mode sans échec,…) mais d’un autre coté si la personne ne connait pas Linux (j’imagine que la proportion de libriste chez les voleurs n’est pas forcement énorme), elle risque de ne même pas essayer et le formater direct. Tout cela dépend de la connaissance de la personne en informatique. Le fait que ma machine soit en néerlandais n’est sans doute pas un cadeau non plus.
Finalement, aussi ingénieux ces outils soient ils, ça reste quand même un gros coup de bol si ça marche. Coup de bol mais cela fonctionne de temps à autres, comme on peut le voir sur la vidéo assez drôle d’un hacker expliquant comment il a retrouvé sa machine lors du dernier def con.

En fin de compte je pense que la prochaines fois que j’ai du temps de libre je reformaterai ma machine. Reste le problème de la perte du disque dur externe. Une fois que je me trouve un petit job d’étudiant, je m’achèterai sans doute un second disque dur pour stocker tout ça (règle de sécurité : 2 backups fait avec 2 méthodes différentes stockés à deux endroits différents).

Sherlock la serie

Aujourd’hui j’ai regardé le premier épisode de la nouvelle série TV Sherlock dont le premier épisode est sortit fin juillet.

Encore une utilisation du filon des livres de Conan Doyle ? Oui mais originalité de celle-ci : l’histoire se déroule au XXIe siècle. Sherlock Holmes et le Dr Watson vivent toujours tous les deux au 221B Baker Street et aident l’inspecteur Lestrade dans des meurtres mystérieux mais cette fois ils utilisent smartphones, internet et relèvent les empreintes. Le Dr Watson revient bien de la guerre en Afghanistan, il ne s’agit simplement plus de la même guerre…

Attention, il ne s’agit pas, comme je le craignait au départ, d’un remixe des experts avec des personnages connus. L’on retrouve bel et bien l’esprit de déduction de déduction via la simple observation que l’on aime tant chez le personnage. La première rencontre entre Holmes et Watson vaut vraiment le détour. Je n’ai pas réussi à trouver d’extrait à vous montrer malheureusement.

Les réflexions de Holmes sont montrées par des flash ou des mots apparaissant à divers endroit de l’écran. Il faut parfois s’accrocher quand il donne des explications et j’ai du rapidement me rabattre sur des sous-titre en français parce que mon anglais ne suivait plus.

L’humour est au rendez-vous avec les petites remarques cinglantes de Sherlock. Le personnage de celui-ci rappelle assez fort Robert Downey dans le film sortit l’an passé (très bon aussi, je conseille à ceux qui ne l’ont pas vu). La musique me semble aussi assez similaire (très chouette).

On sent sans doute parfois que le réalisateur à voulu trop montrer le changement d’époque. La victime a écrit un mot sur le sol, elle possède un smartphone pouvant aller sur internet, c’est donc le mot de passe de sa messagerie et elle a laissé un indice dans ses emails. Mouhai bof quoi…
Sinon pas d’ADN ou empreintes dans tous les sens, ouf on a éviter le pire.

Les épisodes sont longs (1h30) mais peu nombreux (3 pour la saison 1). On se rapproche plus du téléfilm que de la série mais ça fait toujours plaisir de suivre une histoire un peu développée.
Je conseille à tout ceux qui ont 4h30 de libre, aiment l’esprit de déduction du grand détective et ne sont pas trop regardant sur le non-respect de détail tel que l’époque.
Les deux directeurs de la série n’en sont d’ailleurs pas à leurs premier coup du style puisqu’il a déjà produit Jekyll qui est une série en 6 épisodes des aventures de Dr Jekyll et Mr Hide en 2006. Bon ils viennent de trouver un filon et compte bien l’exploiter.
Un de ces deux brave homme participe d’ailleurs à l’écriture du scénario du film de Tintin fait par Spielberg. et Peter Jackson. Pas peur de s’attaquer à des monument en tout cas !

[Photo]