The Spiral et le vol d’art à but artistique

Est-ce que vous avez déjà entendu parler d’Arturo ? C’est un célèbre street-artiste, un anonyme qui décore (ou vandalise, une question de point de vue) les rues et monuments avec des messages politiques (taguer Guantanamo et ce genre de joyeusetés). Ce brave homme qui dérange s’est fait arrêté par la police fin juillet 2012 à Copenhague. Peu de temps après son arrestation, six tableaux dans six musées différents dans six pays différents se sont fait volé la même heure en laissant une spirale, la signature de Arturo, ainsi qu’une URL. Cette URL pointe vers thespiral.eu, un site web permettant rechercher les peintures. Les tableaux se déplacent à travers l’Europe et on peut les traquer via le site internet d’en plus en plus précisément au fur et à mesure que le temps passe. Pour cela, il suffit de gagner des crédits et générant un travail artistique (des photos, peintures,…). Tout le monde est un artiste et peut le montrer via ce site. Qu’advient il des peintures ? Elles seront simplement rendues le 28 septembre avec une projection sur le parlement à Bruxelles.

Un exemple de réalisation d'Arturo

Incroyable ? Sans doute parce qu’il s’agit du scénario d’une série appelée The Spiral qui vient de finir d’être diffusée. La particularité de cette série est d’avoir été faite en collaboration avec plusieurs pays européens et d’utiliser grandement l’Internet pour impliquer le spectateur. En même temps que la diffusion des cinq épisodes, les nouvelles étaient relatées un peu partout sur internet. Le site internet thespiral.eu suivait l’intrigue, les participants interagissaient sur Twitter, l’on discutait sur le groupe Facebook de la communauté d’artiste et il y avait même un blog sur le site d’ARTE tenu par un Belge qui aurait déjà rencontré Arturo qui expliquait l’actualité via des articles et vidéos.

C’est via ce blog que j’ai découvert The Spiral lors de la clôture de l’évènement. Mon plus grand regret est de ne pas en avoir entendu parler plus tôt pour pouvoir participer. Pour une bonne expérience, je vous conseille de lire les articles dans l’ordre (le premier). C’est tellement bien fait (petites vidéos tournées façon amateur) que j’y croyais réellement au début. Même un reportage sur le site d’euronews a été posté quelques jours après le début de l’affaire.

le site thespiral.eu pour localiser les peintures

L’aspect très intéressant est le mélange de fiction et réalité. Les peintures « volées » ont réellement été enlevées des musées, des événements comme un concert se sont réellement produits à certains endroits, les vidéos Youtube que l’ont aperçoit dans la séries sont en ligne et la projection du 28 septembre a réellement eu lieu… Enfin je crois, il est parfois difficile de séparer le vrai de la fiction.

La série en elle même ? Intéressante, parfois un petit manque de crédibilité (la scène des vols par exemple) mais qu’on pardonne par la très bonne qualité de la réalisation. Je n’ai encore vu que deux épisodes mais je verrai les trois autres sans hésiter. Elle est disponible en replay sur ARTE avec 5 épisodes de 45 minutes. Dépêchez vous, je ne sais pas combien de temps ça restera.